Calibration et impression

Calibration et impression

Maîtriser les techniques de calibration de la chaîne graphique (appareil photo, écran, imprimante) pour perfectionner les tirages numériques. Préparer un fichier numérique au format RAW en vue d’un tirage idéal (étude de trois images présentant des difficultés croissantes de tirage). Savoir choisir un papier en fonction d’une image et comprendre les subtilités des pilotes d’imprimante.

Formateur
Didier FONTAN
Catégorie
POST PRODUCTION
Profil
Débutant et confirmé
Durée
2 jours
Prochaine session
mar. 14 et mer. 15 nov. 2017 – 93100 MONTREUIL

Contenu

1ère journée :

Matin

La journée commence par une impression effectuée dès l’arrivée des participants pour les mettre tout de suite dans le bain du tirage numérique. Cette première  « photo test » sera imprimée avec les réglages de base de Photoshop et le profil du papier préconisé par le fabricant. Le but de cette première impression étant d’en évaluer la qualité et la procédure à adopter pour améliorer ce premier tirage qui sera comparé dès sa sortie de l’imprimante avec un tirage de référence (version « tirage d’exposition » de la même image).

1 – LUMIERE ET COULEURS

Rappels sur les notions de couleurs et de noir et blanc. Comment nous percevons les couleurs et comment l’appareil photo numérique les capte et les traite après la prise de vue en fonction du format choisi (Raw ou Jpeg)

2 – COULEURS ET IMPRESSION

2-1 Système additif et soustractif (RVB/CMJN). Description des deux systèmes de manière simple et claire.

2-2 Pourquoi l’ordinateur traite les images en mode RVB et l’imprimante les convertit en mode CMJN.

3 – LES SUPPORTS D'IMPRESSION

(STRUCTURE, FORMATS ET PROFILS)

3-1 Description des différents types de papier (ordinaire / couché photo mat, brillant, satiné / beaux arts : canvas, texturé, bambou, martelé, toiles, etc. Papiers spéciaux : impression pour t-shirts, supports transparents, etc.) 

3-2 Rappel des tailles et de leur progression homothétique (A5, A4, A3, A3+, A2, A2+, A1, A0 et détour par le format historique 24 X 36).

3-3 Les profils de papier associés des fabricants : Chaque fabricant associe un profil d’impression à un type de papier. Ce profil permet de réaliser des tirages correspondant à ce qui est affiché sur l’écran sous réserve d’une chaîne graphique calibrée en amont. Exemples de profils chez quatre fabricants de papier que l’on peut télécharger sur leur site : Hahnemhule, Ilford (distribué par Lumière, Canson, Harman (papiers “baryta”)

Après-midi

4 – LES ENCRES D'IMPRESSION

(A base de pigments ou à base de colorants)

4-1 Exemple de définition rapide et claire : Les encres à base de colorants sont absorbées dans les fibres du papier. Les encres pigmentées sont composées de fines particules qui se posent sur la surface du papier.

4-2 Avantages et inconvénients. De l'impression bureautique (encres à colorants) à l'impression “Fine art” (encres à pigments). Fragilité des supports et précautions à prendre pour la manipulation et le stockage des papiers.

5 – LES SYSTEMES D'IMPRESSION

(Thermique ou Piézo-électrique)

5-1 Description deux systèmes (avec avantages et inconvénients respectifs). Il y en a d'autres mais on ne fera que les citer (comme la sublimation thermique sur supports exotiques ou le tirage laser sur papier argentique.

5-2 Consommation et évaluation du prix au tirage pour chaque système en fonction d'une valeur moyenne d'encrage sur un tirage A4.

6 – LA CHAINE (PHOTO)GRAPHIQUE

Détail de l'offre de calibration appareil/écran/imprimante, choix du matériel d’impression en fonction des besoins et recommandations pour le choix des papiers d’impression.

7 – DESCRIPTION ET CARATERISTIQUES D’UNE IMPRIMANTE

7-1 L’utilité d’un nombre conséquent de réservoirs d’encre (exemple de l’imprimante Canon Pro-1). Taille de l’impression, vitesse de tirage, capacité et rendement des réservoirs d’encres, coût et vitesse d’impression, etc.

7-2 – Les nouveautés de la Canon Pro-1 : 11 encres séparées à pigments longue durée + 1 cartouche chroma optimizer (cette cartouche assure une densité accrue du noir et une uniformisation de la brillance sur tout ou partie du tirage.) Parmi les 11 encres proposées on trouve 5 encres pour le Noir et Blanc. Fonctions logicielles originales via le pilote Print Studio Pro : correction des couleurs en fonction de la lumière ambiante, impression de bandes-test, optimisation de la couche de vernis transparent sur l’image, gestion de la quantité d’encre utilisée en fonction du papier choisi.

On termine la journée par une nouvelle impression de la photo test du matin mais avec les réglages (et les pièges à éviter) qui permettront d’obtenir une amélioration sensible de la qualité de reproduction sur papier de la photo test.

2ème journée :

Matin

On commence la journée en réalisant les trois calibrations nécessaires pour obtenir un tirage qui respecte les couleurs de l’original numérique.

6 – UN EXEMPLE DE CALIBRATIONS FACILES

La calibration d’appareil photo (charte X-Rite Color Checker Passport)

La calibration d’écran (sonde iOne Display Pro1)

La calibration d’imprimante (sonde de calibration “Color Munki” de X-Rite)

6-1 L’exemple vaut mieux que la parole : nous réaliserons, au cours de la matinée, un calibrage d’écran avec la sonde iOne Display Pro, un calibrage d’impression via la création d’un profil papier avec la sonde Color Munki. Cette sonde présente la particularité de créer un profil couleur spécifique pour chaque papier utilisé et elle peut également “analyser”, si besoin est, chaque nouvelle image avant son tirage en augmentant ainsi la capacité de « reconnaissance des couleurs » du profil ainsi créé.

6-2 Mires et réalités ou comment se libérer de la dictature des mires d'impression. Les avantages et les inconvénients de ne penser le tirage de nos images qu'à travers les (très nombreuses) mires couleurs et noir et blanc disponibles sur internet.

Après-midi

Pour commencer l’après-midi, on procèdera au tirage d’une nouvelle image au format RAW en la « développant » à l’aide de Lightroom et de son moteur de développement Camera Raw. Puis on l’imprimera via Photoshop et le logiciel Print Studio Pro de la Canon Pro1.

7 – LES PILOTES D'IMPRESSION

Le pilote de Print Studio Pro sera expliqué en détail par une succession de copies d’écran à l’ouverture de chaque boîte de dialogue sous Mac et Windows.

8 – PRECAUTIONS MECANIQUES ET LOGICIELLES

8-1 Comment éviter les erreurs classiques de manipulation mécanique (sur l'imprimante) et logicielle (sur l'ordinateur).

8-2 Définition et résolution d'une photographie et d'un tirage : une définition essentielle pour comprendre ces deux notions que l'on confond souvent entre elles avec l'impression numérique.

8-3 Notions incontournables sur le processus d’impression couleur : les espaces couleur, les couleurs non-imprimables, épreuvage à l’écran avec visualisation du profil papier créé le matin pour l’image affichée sur l’écran.

8-4 L’observation des tirages sous une lumière équilibrée : description et observation du bronzing et du métamérisme sur des tirages en fonction du papier utilisé.

8-5 La présentation des tirages et son influence sur la photo observée : sous-verre, contrecollée ou collée sous un plexiglas transparent (procédé Diasec).

9– LA CONSERVATION DES TIRAGES

Mythe et réalité : entre les informations et analyses d’instituts célèbres comme le Wilhem Imaging Research (http://wilhelm-research.com) et les chiffres annoncés par les fabricants, il est bien difficile de se faire une idée précise sur la conservation des tirages. Avant même de parler de conservation il faut insister sur la grande fragilité mécanique des tirages numériques comme notamment leur faible résistance à l’abrasion et à l'humidité. Il existe un si grand nombre de facteurs de vieillissement d’une image tirée sur papier qu’il serait imprudent d’annoncer une date précise pour observer un début d’altération des couleurs.

10 – LA FINALITE DU TIRAGE

Comment et pourquoi montrer ses images (albums de famille, réseaux sociaux sur Internet ou expositions professionnelles) et comment les conserver dans le temps (choix  d’une technique d’impression et choix du support informatique, de ses conditions de stockage et de l’intérêt des sauvegardes).

Moyens pédagogiques

Powerpoint, Diaporama, manipulation, observation.

Cette formation sera accompagnée d'exemples de tirages identiques réalisés sur différents papiers, d'un exemple concret de calibration sur une image type et surtout de tirages effectués sur place. Pour prolonger ce stage, on pourra présenter une bibliographie adaptée au sujet ainsi que des liens internet qui seront  communiqués aux participants pour approfondir leurs connaissances ou faciliter la résolution d'un problème particulier dans l'exercice délicat du tirage numérique.

Matériel pédagogique

Ordinateur portable, écran calibré, imprimante, sondes, lumière d’observation.

Méthode d'évaluation des acquis

Exercices pratiques Questions/réponses

Prochaines sessions

Vous êtes passé par l'AFMI

Apportez-nous vos témoignages

Donnez votre avis