Partenaires

L'AFMI et JINGOO, soucieux de répondre aux besoins en formation des photographes professionnels, ont conclu un partenariat qui permet aux membres de JINGOO, de bénéficier d'une remise de 60 € sur tous les stages proposés par l'AFMI.

Jingoo est un opérateur de services (leader en France) pour les photographes professionnels.

Tous les services sont en accès gratuit, sans abonnement et en illimité.

Jingoo a mutualisé les besoins des photographes et développé une plate-forme multiservice.

Cette dernière est réservée aux photographes professionnels, elle s'articule autour de trois axes principaux :

Vendre ses photos, Commander des travaux photos, Optimiser sa visibilité.

 

Vendre ses photos :

La plate-forme permet aux photographes professionnels de vendre leur photos en leur nom ou proposez le téléchargement gratuit, ils peuvent intégrer le service directement sur leur propre site Web, le tout en marque blanche.

http://www.jingoo.com/infos/vendez.php

 

Commander des travaux photos :

 

La centrale d'achat jingoo (sans droit d'entrée ni autre contrepartie), permet aux photographes professionnels de bénéficier de remises sur l'achat de tirages papier, de livres photo, support rigide etc...Elle négocie également des offres préférentielles avec des partenaires (assurance professionnelle, offre de formation, abonnement magazine professionnel etc...).

http://www.jingoo.com/infos/commandez.php

 

Optimiser sa visibilité :

 

Jingoo a mis en place un annuaire : Annuaire-photographe.fr. Il vous propose un espace totalement gratuit pour votre référencement. Par ailleurs les photographes n'ayant pas de site Web personnel peuvent en créer un gratuitement directement sur Jingoo ou via les offres gratuites ou payantes des partenaires.

http://www.jingoo.com/infos/annuairePhotographe.php

Défendre les photographes professionnels, c’est déjà dans un premier temps les informer. En effet, il n’existait plus depuis plusieurs années déjà de magazine consacré aux professionnels de la photographie. Pourtant les photographes professionnels voient leur métier évoluer très vite : évolutions technologiques très rapides, contexte juridique complexe et en pleine mutation, contexte économique difficile mais qui laisse apparaître des opportunités nombreuses.

Profession Photographe informe ses lecteurs sur tout ce qui touche à l’exercice de leur profession : information juridique, comptable, technique, économique, associative, actualités sur les expositions, les festivals, les livres… Défendre les photographes professionnels, c’est aussi sensibiliser les utilisateurs au respect du code des usages en matière d’illustration photographique et plus généralement du code de la propriété intellectuelle.

Profession Photographe rappelle régulièrement les règles légales en la matière et met en évidence les bonnes pratiques et ceux qui les mettent en œuvre. À l’inverse, il s’applique à dénoncer le non-respect des lois et les auteurs des infractions. Défendre les photographes professionnels, c’est enfin montrer le travail des photographes.

Profession Photographe réserve une large place à la photo avec pour volonté de montrer les tendances de toute la photographie : portrait, mariage, architecture, sport, photojournalisme, art.

Salon de la photo, Congrès du GNPP, PixDay, Créateur et organisateur du concours les Photographies de l’année... Le magazine est présent lors des grands rassemblements de la profession et dans beaucoup de festivals tout au long de l’année.

Le magazine sort tous les deux mois.

http://www.profession-photographe.com

 

Abonnement spécial AFMI: 1 an de lecture / 6 numéros: 34 € au lieu de 51 € (soit 2 numéros offerts)

La photographie professionnelle a largement évolué ces vingt dernières années. La révolution numérique est passée par là et les mentalités ont évolué.

D’abord, d’un point de vue technique. Bien entendu, le plus marquant est la prise de vue devenue majoritairement numérique chez les professionnels. À la fin des années 80, il y avait déjà eu une première étape avec l’arrivée des autofocus. Les contraintes techniques imposées pour une juste prise de vue, comme la mise au point, l’exposition, n’ont cessé d’être gommées par des appareils toujours plus sophistiqués, améliorant sans cesse la qualité des images.

Du point de vue sociologique aussi. La photographie est banalisée par l’abondance de l’image, la facilité des modes de communication, l’instantanéité du moment lié au déclenchement facile du numérique, l’actualité toujours plus brûlante faisant que les passables images issues des téléphones portables deviennent négociables en agences… sans oublier les photos dites “libres de droits”, fiction juridique au regard du droit français.

Le concours des Photographies de l’année se veut le témoin d’une photographie réfléchie, créative, fruit de l’imagination, de la sensibilité et du travail d’auteurs photographes. Preuve s'il en est que le talent est là. L'imagination et la créativité des photographes professionnels prouvent que la photographie est toujours bien vivante.

Le principe

Depuis 2009, l’A3PF et ses partenaires récompensent les plus belles photographies prises par des professionnels pendant l’année écoulée. La neuvième édition du concours des Photographies de l’année est destinée à promouvoir le savoir-faire des photographes professionnels. La participation à ce concours est donc réservée aux professionnels.

Les thèmes

Quinze catégories sont proposées à tous les photographes professionnels. De la photographie animalière à la photographie de sport.

La Photographie de l’année dans chaque catégorie est attribuée en fonction des critères suivants : la bonne illustration du thème proposé, l’originalité, l’esthétisme, la créativité, la qualité technique et l’intérêt artistique.

Chacun est libre de s’exprimer dans la ou les catégories de son choix. Et peu importe la façon dont il travaille. La seule obligation est de respecter la bonne illustration du thème proposé, les données techniques des fichiers numériques, et que les photographies doivent obligatoirement être prises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016. Sans oublier la date limite d'envoi : le 15 janvier 2017. La Photographie de l'année sera sélectionnée parmi les quinze déjà primées.

La Photographie animalière

La Photographie d’architecture

La Photographie création numérique

La Photographie culinaire

La Photographie humaniste

La Photographie de mariage

La Photographie de mode et beauté

La Photographie de nature et d’environnement

La Photographie de nu

Le Portrait

La Photographie de paysage

La Photographie de publicité et d'entreprise

La Photographie de reportage

La Photographie de spectacle

La Photographie de sport

La Photographie de l’année parmi les 15 photographies déjà primées.

Le 11 mars dernier, la soirée de remise des trophées de la huitième édition a consacré William Lambelet. Et pour la première fois, c’est la catégorie mariage qui s’inscrit au palmarès.

« Grâce à une plus grande participation des photographes et surtout à un niveau très élevé, la soirée a été une grande réussite » explique Pascal Quittemelle, créateur du concours des Photographies de l’année.

William Lambelet est reparti avec un chèque de 3 000 €, offert par Audiens !

En tout c’est près de 30 000 euros de prix offerts tous les ans depuis 2009, grâce aux soutiens de tous les partenaires.

Site web : http://www.photographiesdelannee.com