Philippe GAUCHER

Philippe GAUCHER

Titres

  • MOF en 1994
  • QEP Portrait.
  • QEP Mariage

Parcours

Après des études dans un milieu totalement différent à celui de la photo et cinq années passées comme salarié, la passion le pousse à s'installer en 1985 en vendée comme photographe généraliste, un CAP en poche, passé en candidat libre.
Totalement autodidacte mais assoiffé de découvrir les richesses de ce métier...
Un premier magasin dans un village de 3 500 habitants pendant 11 ans. Puis le rêve de travailler dans une plus grande ville se concrétise et en 1996, c'est l'installation à la Roche Sur Yon (50 000 habitants).
L'activité très généraliste se transforme alors lentement et c'est le "pro" qui est développé.
A ce jour, l'activité demeure orientée sur le mariage pour environ 60 %, le portrait 20 %, 10 % pour l'industrie et le reste en divers, repros, identité etc ....

Diplômes professionnels

  • CAP

L'actualité

L'AFMI est validé et référençable sur le Datadock

C'est la garantie que notre organisme respecte bien les 21 indicateurs et 6 critères du Décret Qualité du 30 juin 2015. Nos actions de formation sont donc "référençables" par l'ensemble des financeurs de la formation professionnelle.

JINGOO

L'AFMI et JINGOO, soucieux de répondre aux besoins en formation des photographes professionnels, ont conclu un partenariat qui permet aux membres de JINGOO, de bénéficier d'une remise de 60 € sur tous les stages proposés par l'AFMI.

Profession Photographe

Défendre les photographes professionnels, c'est déjà dans un premier temps les informer. En effet, il n'existait plus depuis plusieurs années déjà de magazine consacré aux professionnels de la photographie. Pourtant les photographes professionnels voient leur métier évoluer très vite : évolutions technologiques très rapides, contexte juridique complexe et en pleine mutation, contexte économique difficile mais qui laisse apparaître des opportunités nombreuses.

La photographie de l'année

La photographie professionnelle a largement évolué ces vingt dernières années. La révolution numérique est passée par là et les mentalités ont évolué. D'abord, d'un point de vue technique. Bien entendu, le plus marquant est la prise de vue devenue majoritairement numérique chez les professionnels. À la fin des années 80, il y avait déjà eu une première étape avec l'arrivée des autofocus. Les contraintes techniques imposées pour une juste prise de vue, comme la mise au point, l'exposition, n'ont cessé d'être gommées par des appareils toujours plus sophistiqués, améliorant sans cesse la qualité des images.

Voir toute l'actualité